LIVRAISON GRATUITE SANS MINIMUM D'ACHAT
LE DIMORPHODON : UN DINOSAURE VOLANT FASCINANT

LE DIMORPHODON : UN DINOSAURE VOLANT FASCINANT

de lecture - mots

Ce ne sont pas des oiseaux mais ils survolaient le ciel. Les Ptérosaures étaient des reptiles, très liés aux dinosaures sans pour autant l'être biologiquement, ils étaient des diapsides volants. Ils sont les premières créatures à avoir dompté le ciel et pratiqué le vol motorisé.

Pas seulement en sautant ou en planant, mais en battant des ailes pour générer de la portance et voyager dans les airs. Ils ont évolué en des douzaines d'espèces. Certains étaient aussi grands qu'un avion de chasse F-16, et d'autres aussi petits qu'un avion en papier. Les espèces de ptérosaures étaient diverses et variées.

Bienvenue sur Dinosaure Rex ! Nous sommes une équipe de personnes passionnées par l’univers des dinosaures et nous adorons nous réunir pour discuter et rédiger des articles sur le sujet. Nos principales missions sont de démêler le vrai du faux, casser les mythes et les croyances infondées. Surtout et avant tout, notre objectif est de partager notre passion des dinosaures au grand public.

Aujourd’hui dans cet article, nous allons nous intéresser à l’un de ses fascinants reptiles volants : le Dimorphodon. Les premières découvertes de fossiles, son squelette, sa taille, son habitat, ses proies préférées et sa façon de vivre en général.

Figurine Dimorphodon

 

LE DIMORPHODON AU JURASSIQUE INFÉRIEUR.

Le nom Dimorphodon signifie littéralement « deux formes de dents » en grec. Ce nom lui a été attribué en 1859 par un Paléontologue Britannique du nom de Richard Owen. Ce nom « Dimorphodon » lui a été donné car il dispose d’une particularité physique : il a deux types de dents. D’abord petites et plates dans le fond de sa bouche, elles finissent par être grandes et affutées à l’avant. Ce qui est extrêmement rare chez les reptiles.

Il est un genre maintenant disparu de ptérosaures (englobant les reptiles volants du mésozoïque) de la famille des Dimorphodontidae à l’époque du Jurassique Inférieur, il y a environ 200 a 175 millions d’années. Le Dimorphodon a donc régné dans les airs pendant près de 25 millions d’années et est l’une des plus vieilles espèces de ptérosaures.

Dimorphodon Ailes Déployées

A cette époque, on appelle le Jurassique Inférieur « l’âge d’or des dinosaures » puisque la faune était abondante et les dinosaures étaient les rois de la Terre. Sur le terre ferme, les dinosaures les plus nombreux était les Archosaures (tétrapodes diapsides, c’est-à-dire les crocodiliens et les oiseaux). Quelques grands dinosaures foulaient le sol également comme le Diplodocus ou le Brachiosaure pour ne mentionner que les plus connus.

Le climat à l’époque du Jurassique Inférieur était aride. Sur la partie supérieure du globe, il y faisait très humide et chaud. C’est précisément grâce à ces deux facteurs que les jungles se développent avec une quantité de végétation extrême. C’est alors que les conifères apparaissent comme la principale végétation en ces terres. Pour ne citer que quelques conifères du Jurassique Inférieur, voici les plus connus : Cephalotaxaceae, Taxaceae, Araucariaceae.

LES PREMIERS FOSSILES DE DIMORPHODON.

Les découvertes de ce fabuleux diapside volant en termes de fossiles et d’ossements sont relativement maigre. Cependant, une découverte le concernant restera l’une des plus importantes. C’est en 1828 que ses premiers restes ont été découverts. En Angleterre, à Lyme Regis dans le Dorset, c’est Mary Anning une femme paléontologue britannique qui fera la découverte de ce qui sera le premier squelette du Dimorphodon Marcronyx.

Fossile Dimorphodon Macronyx

Squelette de Dimorphodon Macronyx, précédemment nommé Pterodactylus Macronyx.

L’analyse de son fossile bien conservé nous permet d’estimer la taille du spécimen retrouvé mais également de son époque. Celui-ci mesurait 1 mètre de long pour une envergure de 1,4 mètres, les ailes déployées. Cette région de l’Angleterre s’avèrera très fournie en fossiles de dinosaures et a été classée au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Elle a par la suite été renommée Jurassic Coast (Côte Jurassique, en français).

L’étude des roches permet de dater ce spécimen encore inconnu et l’époque géologique appartiendrait à celles de l’Hettangien ou du Sinémurien (époque du Lias). Plus tard, le fossile aurait été transmis à un cerain William Buckland, un ecclésiastique, géologue et paléontologue britannique. C’est alors qu’en 1835, certains paléontologues décident de pousser les recherches et les études de ce fossiles, ils y découvrent alors que ce fossile n’était répertorié nulle part et dans aucun registre. Ils le classent alors en tant que nouvelle espèce de ptérosaures (diapside volants).

C’est en 1998 qu’une autre espèce de Dimorphodon a été nommée par James Clark, celle du Dimorphodon Weintraubi. Cette nouvelle espèce a été découverte par le squelette fossilisé retrouvé à Huizachal Canyon, à Tamaulipas au Mexique. L’étude de cette espèce a permis de dater son existence au temps du Jurassique Inférieur (toujours) mais à l’époque du Pliensbachien (190,8  à 182,7 millions d’années).

Fossile de Ptérosaure

TAILLE DU DIMORPHODON.

Le dimorphodon fait partie des dinosaures volants les plus petits jamais enregistrés. Comme nous l’avons mentionné plus haut, la découverte du fossile appartenant à l’espèce du Dimorphodon Macronyx nous indique une hauteur de 1 mètre seulement pour une envergure de 1,4 mètres avec les ailes déployées. C’est une espèce de ptérosaure très petite, moins bien taillée pour le vol et la chasse que des plus grands spécimens volants comme le Quetzalcoatlus (11 à 15 mètres), ou le Hatzegopteryx (10 à 12 mètres).

DIMORPHODON : UN REPTILE VOLANT ?

La tête de ce spécimen était très légèrement construite mais large et profonde. Le crâne quant à lui avait plusieurs grandes ouvertures et disposait de grands yeux. À l'avant des mâchoires de Dimorphodon se trouvaient plusieurs grandes dents pointues, mais à l'arrière, il y en avait de plus petites et plus plates en plus grand nombre. Son bec ressemblait énormément à celui d’un Macareux (tribu d'oiseaux marins charadriformes de la famille des alcidés).

Les membres étaient bien développés et, comme ses ancêtres (qui étaient étroitement liés aux premiers dinosaures), il marchait probablement sur deux jambes. Les ailes étaient constituées de fines membranes de peau s'étendant du quatrième doigt de chaque main, extrêmement allongé, vers l'arrière, jusqu'aux hanches ou aux membres postérieurs. Sur le sol, l'animal pliait probablement ses ailes à la manière des oiseaux et des chauves-souris d'aujourd'hui. Les trois premiers doigts de chaque main étaient bien développés, avec de grandes griffes qui servaient probablement à la préhension (attraper ses proies).

Ptérosaure Dimorphodon Chasse

Dimorphodon au sol, en pleine chasse dans la forêt.

Le dimorphodon, comme les autres premiers ptérosaures, avait une longue queue qui a probablement aidé à le stabiliser pendant le vol. Il avait également un grand sternum et une grande crête sur l'humérus à laquelle étaient attachés les puissants muscles de vol. Comme tous les autres ptérosaures, sauf les plus grands, le Dimorphodon était plutôt bien adapté au vol battant.

Le Dimorphodon a longtemps été perçu comme un oiseau planneur, comme la plupart des ptérosaures que nous connaissons. Cependant, cela va être remis en question grâce à des études poussées menées plus récemment. En effet, ces études nous décrivent un animal principalement bipède et plutôt mal taillé pour le vol. Ses ailes seraient trop courtes si on les compare à la taille de son corps et de son squelette en général. Cela impacterait énormément sa capacité à voler.

Les scientifiques et les paléontologues nous affirment que notre diapside volant (ou pas …) ne devait voler que très peu ou pour de courtes distances.

REPRODUCTION DU DIMORPHODON

Aujourd’hui, nous savons que le Dimorphodon était Ovipare, c’est-à-dire que la maturation de l’ovule se fait dans le corps de la femelle et qu’elle est ensuite pondue sous la forme d’un œuf. C’est une caractéristique propre à tous les ptérosaures, leur corps est même fait pour cela puisque le bassin, étroit laisse assez de place pour pondre un oeuf.

Une fois fécondée par un rapport intime, la femelle maturait l’ovule puis pondait un œuf. S’en suivait une période d’incubation (la femelle dimorphodon couvrait de son corps les œufs pour entretenir la chaleur qui fait éclore l’œuf). Or, à ce jour nous n’avons aucune idée concernant la durée de cette incubation avant l’éclosion de l’œuf et la naissance d’un bébé dimorphodon. D’ailleurs, la composition chimique du fossile d’un œuf retrouvé en 2004 nous laisse penser que les œufs de dimorphodons devaient être enterrés comme le font les tortues de nos jours.

Nous ne disposons pas de preuves pour affirmer ou infirmer le fait que les dimorphodons ou les ptérosaures en général nourrissaient les nouveaux-nés ou les laissaient tenir avec les réserves de nutriments présents dans l’œuf, comme certains reptiles actuellement.

 Parure de Lit Oeufs de Dimorphodon

PROIES DU DIMORPHODON

Comme nous l’avons vu un peu plus tôt, notre lézard volant dispose de deux types de dents : longues vers l’avant et courtes vers l’arrière. Ce type de dentition est propres aux ptérosaures piscivores. Piscivore, du latin Piscis « poisson » et Voras « manger » signifie que le dimorphodon était un mangeur de poisson.

Les scientifiques et experts paléontologues n’ont malheureusement pas encore découvert un fossile disposant de restes digérés identifiables pouvant nous indiquer un régime alimentaire bien spécifique et des proies en particulier. Cependant, si l’on se base sur des espèces similaires de même gabarit, nous pouvons imaginer que notre dinosaure volant se nourrissait de poissons de petite taille mais également de petits dinosaures terrestres qu’il chassait et traquait depuis les airs.

EN CONCLUSION

  • Dimorphodon signifie "deux formes de dents".
  • Découverte: Le premier fossile de dimorphodon a été découvert en Angleterre 1828 par Mary Anning.
  • Période: Il a vécu au Jurassique Inférieur, il y a 200 à 175 millions d'années.
  • Taille: C'était un petit ptérosaure avec une taille de 1 mètre de haut et 1,4 mètres d'envergure.
  • Nourriture: Il se nourrissait de poissons (piscivorie) et de petits reptiles terrestres.
  • Anatomie: Il n'était pas adapté aux longs vols et préférait voyager dans les airs sur de courtes distances.

 

Voici d'autres articles qui pourraient te plaire:

 


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir nos articles directement dans votre boîte mail.