PROTOCÉRATOPS: Zoom sur ce Dinosaure Cornu

- Par : Dinosaure Rex

PROTOCÉRATOPS: Zoom sur ce Dinosaure Cornu

de lecture - mots

Le Protoceratops était un dinosaure de petite taille et inoffensif doté de cornes et de franges qui figurait au menu des théropodes de la fin du Crétacé comme le Velociraptor. Malgré son nom grec pour "premier visage cornu" et contrairement à ce que l’on peut croire, le Protoceratops n'était pas le premier cératopsien…

Bienvenue chez Dinosaure Rex ! Ici, notre équipe de passionnés du Jurassique te prépare chaque semaine des articles complets sur l’univers fascinant des dinosaures. Dans ce blog, nous essayons de répondre aux questions que tu te poses et tentons de faire la lumière sur les créatures les plus impressionnantes que le monde ait connu.

Le sujet du jour porte sur un dinosaure assez peu connu du grand public : le Protocératops. Qui était ce dinosaure ? A quelle époque vivait-il ? Quelle était sa taille et son poids ? De quoi se nourrissait-t-il ? Ce sont tout autant de question auxquelles tu auras des réponses. Commençons sans plus attendre.

Housse de Couette Dinosaure

PERIODE ET CLIMAT

Du grec proto « premier », cerat  « corne » et ops « visage », le nom Protocératops signifie « premier visage cornu ».  Il était un dinosaure herbivore quadrupède qui appartenait au genre Cératopsien (des grands reptiles dinosaures vivant en Asie et Amérique du Nord à l’époque du Crétacé). Le Protocératops vivait en Asie, en Mongolie plus précisément à l’époque du Crétacé Supérieur (stade Campanien), il y a 84 à 72 millions d’années. A cette époque, le climat était beaucoup plus chaud et aride que notre climat actuel.

DÉCOUVERTES DE FOSSILES PROTOCERATOPS

En 1922, le célèbre chasseur de fossiles Roy Chapman Andrews, parrainé par le Musée américain d'histoire naturelle de New York, a mené une expédition très médiatisée en Mongolie. Le voyage a été un succès retentissant : non seulement Andrews a déterré les restes d’ossements pétrifiés de Protoceratops, mais il a aussi découvert le Velociraptor, l'Oviraptor et un autre cératopsien ancestral, le Psittacosaurus.

En 1971, c’est un fossile très intéressant de Vélociraptor et de Protocératops andrewsi qui ont été retrouvés. Le Vélociraptor était dans une position de combat, il était aggripé au Protocératops, les bras autour de son corps. Les scientifiques pensent qu’ils sont morts en pleine bataille, certainement gagnés et surpris par une grosse tempête de sable.

Fossile Protocératops Vélociraptor

Découverte d'un fossile de Protoceratops et Vélociraptor morts en combattant.

En 1975, c’est une seconde espèce de protocératops qu’ont décrit deux paléontologues d’origine polonaise. Vivant également au stade campanien dans la même région que le Protocératops Adrewsi, Halszka Osmoka et Teresa Maryanska l’ont appelée Protocératops Kozlowskii. Malheureusement, le fait que les ossements retrouvés soient d’une part de mauvaise qualité et d’autre part appartenant à un spécimen juvénile et incomplet, ces mêmes restes fossilisés ont été attribué au genre Bagaceratops Rozhdestvensky.

Enfin, en 2001, c’est une autre espèce qui a été nommée comme appartenant au stade campanien du crétacé supérieur : Le Protocératops Hellenikorhinus. Cette espèce aurait parcouru la Mongolie et son fossile aurait été trouvé dans la formation de Bayan Mandahu de cette même région.

LE PROTOCÉRATOPS ÉTAIT UN PETIT DINOSAURE

La majorité des personnes ont tendance à imaginer que Protoceratops est beaucoup plus grand qu'il ne l'était. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce dinosaure ne mesurait que 1,8m de la tête à la queue et pesait environ 180kg, soit à peu près la taille d'un porc moderne. En d'autres termes, le Protoceratops n'était qu’un vulgaire mouche comparé aux grands dinosaures dangereux de plusieurs tonnes de la fin du Crétacé, comme le Triceratops et le Styracosaurus.

A titre comparatif, son cousin Tricératops mesurait 7 à 10 mètres de long soit 4 fois plus grand pour un poids de 6 à 10 tonnes en moyenne !

Petite Taille Protoceratops

Représentation d'un Protoceratops adulte.

PROTOCERATOPS AVAIT UNE MACHOIRE GROSSE ET PUISSANTE

Les caractéristiques les plus intimidantes du Protoceratops étaient ses dents, son « bec » et ses mâchoires. Il utilisait ces dernières pour couper, déchirer et mâcher la végétation résistante de son habitat aride et impitoyable d'Asie centrale. Pour accueillir cet équipement dentaire, le crâne du Protoceratops était presque trop grand par rapport au reste de son corps, ce qui lui donnait un profil nettement disproportionné, "lourd par le haut", qui rappelle un phacochère moderne.

Lampe Triceratops

LE PROTOCERATOPS ÉTAIT LA PROIE DU VÉLOCIRAPTOR

C’est en 1971 que des chasseurs de dinosaures en Mongolie ont fait une découverte étonnante. Ils ont retrouvé un spécimen fossilisé de Velociraptor pris en train d'attaquer un Protoceratops de même taille. Selon leurs théories, une tempête de sable soudaine aurait enseveli ces dinosaures au milieu de leur lutte pour la vie et la mort. A en juger par les preuves fossiles, il serait peu probable que le Protocératops en soit sorti vainqueur.

SQUELETTE DE PROTOCERATOPS

Les Protoceratops ont évolué à partir de petits cératopsiens bipèdes comme le Psittacosaurus, mais les Protoceratops étaient plus grands et se déplaçaient sur les quatre membres. Les membres postérieurs, cependant, étaient plus fortement développés que les membres antérieurs (comme prévu chez un animal ayant évolué à partir d'ancêtres bipèdes), ce qui donnait au dos une arche prononcée.

Un petit dinosaure à corne :

Crâne Protoceratops

Protoceratops andrewsi est un ceratopsien assez petit et primitif, ou dinosaure à cornes. Bien qu'il ne possède pas les cornes des espèces plus récentes, le Protoceratops a une bosse distincte au-dessus de ses narines et un os épaissi au-dessus de ses orbites. Comme son grand parent Triceratops, géologiquement plus jeune, cet herbivore avait également une collerette osseuse qui a pu être utilisée pour l'identification et la présentation des espèces.

Protoceratops utilisait son bec couvert de cornes pour cultiver des plantes mais également pour se défendre. D’après les scientifiques et les experts paléontologues, la grande collerette caractéristique du Protocératops lui aurait servi d’arme dissuasive afin de faire peur à ses congénères. Cette même collerette lui servait pour défendre son cou d’éventuelles attaques de dinosaures carnivores.  

REPRODUCTION DES PROTOCERATOPS

La première découverte de nid était une erreur :

C’est en 1920 que Roy Chapman Andrews fit une découverte majeure, tout du moins, c’est ce qu’il pensait. C’est dans le désert de Gobi en Mongolie qu’il pense avoir découvert les premiers œufs de Protocératops fossilisés. Cette découverte nous montre un squelette de protocératops et d’œufs ainsi qu’un squelette d’Oviraptor à proximité. L’Oviraptor retrouvé avait une blessure importante au crâne. Les experts ont tout de suite conclu qu’il s’agissait d’une mère Protocératops défendant son nid d’une attaque d’Oviraptor.

On a longtemps pensé que les Oviraptor mangeait les œufs d’autres dinosaure suite à cette découverte. D’où l’origine de son nom « ovi » œuf « raptor » voleur.

Cependant, en 1993, c’est une découverte pour le moins troublante qui met en doute l’exactitude des informations et des conclusions tirées du fossile de 1920. Norrell aurait découvert en 1993 un embryon conservé au sein même d’un des œufs trouvés par Chapman Andrews en 1920. Un examen poussé de l’œuf nous indique qu’il s’agissait en fait d’un œuf d’Oviraptor et non de Protocératops.

Un vrai nid de Protocératops a été découvert :

Nid Œuf Protoceratops

Un nid contenant une quinzaine d’œufs fraîchement éclos de Protocératops Andrewsi ont été retrouvés en 2011 sur le territoire asiatique (Mongolie). C’est effectivement la première découverte d’un nid de Protocératops Andrewsi dont il s’agit. C’est un élément essentiel qui vient étayer la théorie selon laquelle les parents protocératops s’occupait de nourrir et élever les jeunes spécimens pendant quelques années. Des études suggèrent un temps d'incubation minimum de 83 jours.

L’ORIGINE DU MYTHE DES GRIFFONS ?

Adrienne Mayor, historienne et auteure folkloriste a proposé que les protocératops pouvaient être la source du mythe des griffons. Ce sont les restes fossilisés de ce dinosaure retrouvés par des scythes (nomades) qui faisaient du commerce d’or dans les montagnes du Tian Shan et de l’Altaï. Ils étaient définis comme étant des animaux de la taille d’un gros lion, ayant un bec et de grosses griffes.

Les premières descriptions du griffon ont commencé à voir le jour il y a environ 675 ans avant Jésus-Christ. Les griffons seraient décrits par les écrivains grecs comme étant les gardiens de filons d’or des montagnes. En Mongolie, ces mêmes montagnes seraient très riches en or et disposeraient de nombreux fossiles de Protocératops.

 

Peluche Dinosaure

 

CE QU’IL FAUT RETENIR

  • Signification : Protocératops veut dire « Premier visage cornu »
  • Epoque : Crétacé supérieur, stade Campanien (84 à 72 millions d’années)
  • Habitat : Asie (Mongolie)
  • Taille : Moins de 2 mètres
  • Poids : Environ 180 kilos
  • Régime alimentaire : Herbivore
  • Famille : Protoceratopsidae
  • Super-famille : Cératopsia
  • Découverte de fossile : En 1922 par Roy Chapman Andrews lors d’une expédition en Mongolie.

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Newsletter

    Inscrivez vous pour recevoir nos articles directement dans votre boîte mail.