Fiche complète sur le Dinosaure à Cornes Styracosaurus.

- Par : Dinosaure Rex

Fiche complète sur le Dinosaure à Cornes Styracosaurus.

de lecture - mots

LE STYRACOSAURE ETAIT UN CERATOPSIEN DE LA PERIODE CRETACEE

Le Styracosaurus, membre de la famille des Centrosaurinae, vivait dans les forêts d'Amérique du Nord à la fin du Crétacé, il y a environ 75 millions d'années. Cet herbivore a été l'un des derniers grands dinosaures à évoluer avant la fin de l'extinction des dinosaures du Crétacé-Tertiaire. Nommé Styracosaurus en 1913 par Lawrence Lambe qui a trouvé le premier crâne de ce dinosaure, le nom est dérivé de la langue grecque et peut être traduit par "lézard à pointes".

QUELLE TAILLE FAISAIT-IL ?

Le Styracosaurus était un dinosaure à l'aspect féroce et volumineux, mesurant jusqu'à 5,5 mètres de long, 1,8 mètres de haut et pesant près de 3 tonnes.

Styracosaurus Taille

Taille du Styracosaurus.

QUI EST STYRACOSAURUS ?

Avec un large visage plat et des ornements faciaux distinctifs composés d'un collier et de cornes, c'est ce dinosaure qui est le plus reconnaissable aujourd'hui, ayant été largement représenté dans les livres et les films aux côtés du Triceratops.

Quatre à six longues cornes se dressaient autour de ce grand collier de dinosaures, en commençant par la paire supérieure qui pointait vers le haut, les cornes inférieures se recourbant doucement sur les côtés avant d'atteindre les petites pointes qui pointaient directement sur les côtés. Le styracosaure possédait également une corne plus petite sur chaque joue, près de l'œil, ainsi qu'une corne nasale longue et pointue qui aurait mesuré jusqu'à 60 cm de long et 15 cm de large. Les sous-adultes auraient eu des cornes frontales de forme pyramidale, mais à l'âge adulte, elles seraient remplacées par des fosses.

Les individus de cette espèce peuvent varier dans la disposition de leurs cornes crâniennes, mais chacun d'entre eux possède une grande corne à museau saillant et au moins quatre longues pointes dépassant de la partie supérieure du cou (pariétosquamosal). Certaines ont de petites saillies et des boutons en forme de crochet sur le bord arrière du jabot, d'autres des languettes moins proéminentes.

Les caractéristiques de ce dinosaure peuvent être comparées à celles du rhinocéros moderne, qui a une queue courte et de grandes épaules puissantes. Il se tenait sur quatre pattes courtes et trapues, avec un orteil en forme de sabot gainé de corne sur chaque pied, ses pattes arrière étant plus longues que les pattes avant, ce qui rendait ses hanches plus hautes que les épaules.

Figurine Dinosaure Cératopsien

On ignore si le Styracosaurus supportait son poids en maintenant ses pattes directement sous son corps ou si les pattes avant étaient légèrement écartées sur les côtés. On pense cependant, d'après les traces de pas, que le Styracosaurus était un dinosaure assez rapide, capable de se déplacer à une vitesse de 32 km/h. Cependant, le Styracosaurus n'était pas aussi rapide qu'il ne l'était dans le domaine cérébral, car il était considéré comme un dinosaure d'intelligence intermédiaire.

POURQUOI LE STYRACOSAURUS AVAIT-IL UNE COLLERETTE ET DES CORNES ?

Le but et la fonction exacts des cornes et de la collerette du Styracosaure ont été débattus par les paléontologues depuis la découverte des premiers dinosaures à cornes et il existe plusieurs théories possibles à ce jour...

Les volants et les cornes du styracosaure comme armes.

La plupart des gens supposent que le Styracosaurus utilisait ses cornes comme armes et comme mécanisme d'autodéfense pour se protéger au combat contre la concurrence au sein d'une même espèce ainsi que contre une concurrence plus importante telle que le Triceratops. Cependant, de nombreux paléontologues pensent que c'est en fait la raison la moins plausible pour expliquer les grandes cornes, puisque seule la tête et le cou sont protégés, laissant le reste du corps vulnérable et ouvert aux attaques. Si cette théorie de l'autodéfense est correcte, on suppose que le Styracosaure aurait attaqué son rival sur le côté, le transperçant avec sa corne de nez en le chargeant comme un rhinocéros des temps modernes.

Les volants et les cornes du Styracosaurus comme points d'ancrage musculaire.

Une autre théorie, évoquée pour la première fois au début du XXe siècle et confirmée en 1996, est que les ornements du cou (ou collerette) servent de points d'ancrage aux muscles de la mâchoire des dinosaures, ce qui confère à ces derniers une force de morsure considérable dans le bec, mais comme on n'a pas observé de points d'attache musculaires clairs dans les restes, cette théorie n'est pas largement acceptée.

Styracosaurus Jurassic World

Illustration réaliste d'un Styracosaurus.

Les volants et les cornes du styracosaure comme points d'identification visuelle intra-espèce et méthode d'affichage sexuel.

La fonction la plus probable que les paléontologues attribuent à la collerette et aux cornes est qu'elles servaient de dispositif de signalisation et d'aide visuelle pour communiquer avec d'autres Styracosaures, qu'elles soient utilisées pour les rituels d'accouplement et la cour ou pour afficher la rivalité et la domination.

Les grands trous dans le jabot, appelés fenestra, auraient favorisé la croissance de la peau et des tissus. Il est donc plausible que ce sang ait affleuré dans le jabot pour produire des affichages aux couleurs vives qui signalaient la virilité des dinosaures mâles.

Les volants de styracosaure comme méthode de thermorégulation.

Enfin, l'énorme collerette aurait également pu être utilisée pour aider à réguler la température de son corps en augmentant la surface corporelle permettant un réchauffement rapide lorsqu'il est face au soleil du matin et un refroidissement rapide pendant la chaleur de la journée, de la même manière que l'éléphant africain moderne utilise ses oreilles pour la thermorégulation.

Peluche Dinosaure XXL

STYRACOSAURUS VIVAIENT EN TROUPEAUX

Comme les autres cératopsies (dinosaures à cornes), le Styracosaurus est considéré comme un animal de troupeau, vivant et voyageant en groupe. Cette idée est étayée par la découverte de lits d'os qui abritaient de grands dépôts d'os de la même espèce dans une zone spécifique. Certains paléontologues affirment que les dépôts de fossiles dans ces lits d'os suggèrent seulement qu'un grand nombre d'individus se sont réunis en même temps, peut-être en essayant de traverser une rivière gonflée, dans laquelle de nombreux individus se sont noyés. Cela signifie qu'ils ont tous été trouvés ensemble ou que les dinosaures découverts dans les lits d'os étaient des individus solitaires qui se sont rencontrés à un point d'eau pendant la saison sèche et sont morts ensemble lorsque l'eau s'est asséchée, et non qu'ils voyageaient en groupe.

Cependant, voyager ensemble aurait été bénéfique pour le Styracosaurus et aurait constitué une stratégie de défense valable contre des prédateurs tels que le Daspletosaurus. Seul, le Styracosaurus aurait eu du mal à se défendre contre le grand dinosaure Daspletosaurus qui errait dans la région au même moment, mais en petit groupe, le Styracosaurus aurait pu se couvrir les uns les autres en formant un amas qui aurait créé une cible difficile à attaquer.

QUE MANGEAIT STYRACOSAURUS ?

Bien que ce dinosaure soit un animal à l'aspect féroce, il n'était pas carnivore, mais plutôt un herbivore paisible qui se nourrissait de feuillage à faible croissance, comme les cycades, les palmiers, peut-être des fougères, ainsi que d'autres feuillages préhistoriques. Certains paléontologues pensent que ce dinosaure était assez fort pour abattre les g, ce qui lui permettait d'atteindre la végétation plus tendre de la canopée des arbres, bien que cette opinion ne soit pas partagée par tous.

Le styracosaure avait un bec dur à l'avant de sa bouche avec des dents de cisaillement à l'arrière disposées en groupes continus appelés batteries dans lesquelles les dents supérieures plus anciennes étaient continuellement remplacées par les dents inférieures. Ces dents ne fonctionnaient pas par un mouvement de broyage, mais plutôt par un mouvement de tranchage, c'est-à-dire de cisaillement de la matière végétale en petits morceaux pour la digérer. On ne sait pas avec certitude à quoi servait le bec, les paléontologues pensent qu'il servait soit à saisir puis à arracher la nourriture des branches, soit à couper des bouchées de matière végétale.

FOSSILES DE STYRACOSAURUS

Fossile Styracosaurus

Reconstitution Fossile Styracosaurus.

En analysant les différentes découvertes de fossiles au cours des siècles, on pense que le Styracosaurus est apparenté au Centrosaurus, les deux ayant la même niche écologique. Selon cette croyance, le Styracosaurus était le dinosaure qui a évolué pour remplacer le Centrosaurus.

On ne connaît aujourd'hui qu'une seule espèce de Styracosaurus, celle de Styracosaurus albertensis, bien que l'on ait pensé dans le passé qu'il y avait d'autres espèces, mais celles-ci ont été identifiées comme étant identiques à S. albertensis ou ont été réassignées à des genres différents.

Le premier fossile découvert de Styracosaurus était un crâne presque complet, récupéré par Charles Sternberg d'Alberta, au Canada, en 1913, dans la zone connue aujourd'hui sous le nom de Dinosaur Park Formation. Lors d'une visite ultérieure de la carrière en 1935, les mâchoires inférieures manquantes et la plus grande partie du squelette post crânien ont également été retrouvées.

En 1915, Barnum Brown a prélevé un squelette articulé presque complet avec un crâne partiel au sein de la formation de Dinosaur Park. En comparant ce spécimen à des découvertes antérieures, on a toutefois découvert que cet individu avait un os de la queue plus petit et des pommettes distinctement différentes de celles du Styracosaurus albertensis, ainsi qu'une mâchoire plus robuste et une collerette de forme différente. Il a été convenu que les deux spécimens appartenaient au même genre, mais cette découverte était suffisamment distincte de l'holotype et justifiait une nouvelle espèce appelée Styracosaurus parksi, bien qu'il soit maintenant admis que ce spécimen est en fait le même que S. albertensis.

En 1930, Charles Gilmore a trouvé une autre espèce de Styracosaurus et l'a nommée Styracosaurus ovatus, mais aujourd'hui, elle est considérée comme une variante mâle-femelle de S. albertensis

Plus récemment, en 2006, Darren Tanke a déménagé et visité le site de S. parksi, longtemps perdu, et a trouvé des morceaux de crâne abandonnés par l'équipage de 1915. On espère que d'autres preuves pourront être recueillies pour déterminer avec certitude si S. albertensis et S. parksi sont identiques ou non.

Tableau Dinosaure Jurassique

L’IMPORTANCE DE STYRACOSAURUS CHEZ LES PALÉONTOLOGUES

Le Styracosaurus est une découverte paléontologique importante, non seulement parce qu'il donne un aperçu de la vie au Crétacé supérieur, mais aussi parce qu'il illustre les variations au sein de la famille des Ceratopsidae. Bien que souvent confondu avec le Triceratops par les profanes, le Styracosaurus, offre un regard sur la façon dont les différents genres de cette famille se sont séparés les uns des autres et ont évolué avec des caractéristiques physiques différentes et uniques.

EN CONCLUSION

  • Signification : Styracosaurus signifie « Lézard à Pointes ».
  • Epoque : Il vivait durant la fin du Crétacé (75 millions d’années).
  • Habitat : Amérique du Nord.
  • Taille : 5,5 mètres de long.
  • Poids : 3 tonnes
  • Régime alimentaire : Herbivore.

Styracosaurus est un dinosaure herbivore du Crétacé Tardif (75 millions d’années) en Amérique du Nord. On pense qu’il mesurait environ 5,5 mètres de long pour 3 tonnes.

TU AIMERAS ÉGALEMENT CONSULTER CES ARTICLES


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Newsletter

    Inscrivez vous pour recevoir nos articles directement dans votre boîte mail.